Attaqué comme attaquant, avant tout vous devez développer une véritable stratégie ...

Attaque, défense, repli, etc, tous ces termes utilisés en stratégie militaire font partie du quotidien des managers.
Le mot tactique, apparu dans la langue courante au XVIIe siècle, est dérivé du grec tacktikos qui se traduit littéralement par « qui a trait à l'ordonnance des rangs des guerriers ».
Ainsi, que l'on soit attaquant ou attaqué, la stratégie est l’art de diriger une bataille en combinant, par des manœuvres et des actions, les différents moyens à sa disposition dans le but d’obtenir un maximum d'efficacité afin de battre un adversaire.

Management et stratégie gagnante

Les grands principes d’une stratégie gagnante peuvent se résumer en quelques points comme :
- Définir clairement l'objectif ;
- Savoir concentrer ses forces au bon endroit ;
- Analyser la situation et de mettre en œuvre une action offensive ;
- Etre très mobile ;
- Pouvoir jouer de l'effet de surprise en concernant des marges de sécurité ;
- Savoir économiser ses forces ;
- S'assurer de pouvoir et savoir se replier, quitte à attaquer de plus belle ensuite.
Ci-après vous trouverez quelques exemples classiques de tactiques ainsi que quelques moyens à employer pour les mettre en œuvre.

Mettre l'adversaire en situation d'infériorité

Afin de mettre l'adversaire en situation d'infériorité on peut, par exemple, utiliser l'une ou plusieurs des tactiques suivantes :
- Jouer de ses faiblesses
- Profiter de ses défaillances et de ses erreurs
- Utiliser des moyens de pression
- Le dominer psychologiquement

Déstabiliser l'adversaire

La déstabilisation de l'adversaire est toujours une bonne méthode stratégique qui peut être mise en oeuvre, par exemple, en exploitant l'une ou plusieurs des tactiques suivantes :
- Utiliser des changements
- Créer des ruptures
- Brouiller les cartes
- Avoir un haut niveau d'exigence
- Rester intransigeant

Créer la discorde dans le camp adverse

Réussir à semer la discorde est une méthode très efficasse nécessitant toutefois d'avoir une certaine connaissance des adversaires.
Elle peut être mise en oeuvre en exploitant, par exemple, l'une ou plusieurs des tactiques suivantes :
- Créer et générer les conflits
- Créer des zizanies, des discordes
- Exploiter des failles collectives et individuelles
- Réussir une infiltration

Manipuler le camp adverse

Réussir à manipuler l'adversaire nécessite avant tout d'avoir une bonne connaissance de ce celui-ci.
Elle peut être mise en oeuvre en exploitant, par exemple, l'une ou plusieurs des tactiques suivantes :
- Créer et générer les conflits
- Créer des zizanies, des discordes
- Exploiter des failles collectives et individuelles
- Réussir une infiltration

Voir toujours loin et toujours avec stratégie

Les études les plus récentes et les plus rigoureuses réalisées sur l'entreprise confirment que les stratégies élaborées pour le lendemain sont généralement rétrogrades.
Ainsi, même s'il ne faut pas en principe attendre d'être attaqué pour élaborer une véritable stratégie de guerrier, il est absolument indispensable de tout de suite développer une véritable stratégie dès que l’on est attaqué.


A votre service

N'hésitez pas à nous contacter, nous pourrons faire avec vous, gratuitement, une évaluation de votre situation et des solutions et moyens à mettre éventuellement en place pour vous accompagner afin de vous permettre de mettre en oeuvre des stratégies gagnantes.


Et pour en savoir plus ...